Logo Instapreneurs
Logo Instapreneurs
11 règles pour être un influenceur professionnel

11 règles pour être un influenceur professionnel

Influenceur professionnel : un vrai métier avec des règles à respecter !

Avec l’explosion des influenceurs sur les réseaux sociaux, il n’est pas rare de voir passer des placements de produits tout bonnement scandaleux. Partenariats à peine déguisés, produits défectueux, offres mensongères, arguments infondés… 

L’influence a connu son lot de créateurs de contenu peu scrupuleux et irresponsables. Prêt à dire ou faire n’importe quoi pour gagner quelques euros !

Heureusement, ce métier qui n’est plus si nouveau est désormais surveillé et encadré. Notamment par l’Autorité de Régulation Professionnelle (ARPP). En avez-vous déjà entendu parler ?

L’ARPP a mis au point un certificat de l’influence responsable pour aider les influenceurs à adopter une communication éthique et responsable. 

Notre cofondatrice Capucine Goalard a d’ailleurs été l’une des premières influenceuses à passer la certification.

Depuis de très nombreuses stars d’Instagram et TikTok l’ont rejoint ! Vous pouvez facilement consulter la liste des créateurs de contenus certifiés sur le site de l’ARPP. 

Dans cet article, vous retrouverez les 11 règles à respecter pour être un influenceur professionnel et éthique. Pour en savoir plus et apprendre à communiquer de manière responsable sur vos réseaux sociaux, rapprochez vous de l’ARPP.


1. La transparence

La première règle qu’un influenceur professionnel doit respecter est d’être le plus transparent envers sa communauté concernant ses partenariats. 

Cela implique de mentionner vos partenariats à votre audience, de manière explicite et visible. 

Ne pas indiquer clairement une collaboration revient à masquer l’intention commerciale d’un contenu. Cela est puni par la loi et peut coûter cher, jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende !

La collaboration doit donc obligatoirement être indiquée à partir du moment où une contrepartie a été convenu entre vous et la marque. Vous devez ainsi utiliser la fonction « partenariat rémunéré » sur Instagram et ajouter un #collaboration ou #partenariat. Le #ad ne fonctionne pas car il n’est pas compréhensible par tout le monde !


2. La publicité mensongère

Vos placements de produit doivent respecter les mêmes règles que toutes les autres publicités et ne pas tomber dans la publicité mensongère. 

Par conséquent, lorsque vous faites de la promotion pour une marque ou un produit vous ne devez jamais : 

  • Dénigrer un concurrent (en donnant une description ou un nom qui permettent de l’identifier)
  • Induire le consommateur en erreur sur l’offre ou sur la marque. Comme par exemple : annoncer qu’un produit ne sera vendu que pendant 48h alors qu’il est disponible toute l’année. Ou encore parler d’un produit Made In France car la marque est française alors que le produit est issu de dropshipping.

De même que, chaque placement de produit doit clairement indiquer les conditions de l’offre ainsi que les mentions légales. Vos abonnés doivent pouvoir les retrouver et les comprendre facilement.


3. Le respect de l’être humain et de son image

Vos placements de produits doivent être réalisés dans le respect de l’être humain. 

Pour leur réalisation, une personne ne peut pas être mise dans une situation dégradante ou réduite à un rôle d’objet. De même que la discrimination est totalement interdite. Qu’il s’agisse de racisme, de religion, de genre…

Et bien sûr, aucune banalisation d’actes dangereux ou violents n’est acceptée. Par exemple : rouler en moto sans casque ou donner une claque à quelqu’un. 

La nudité est tolérée mais ne doit pas être vulgaire et être justifiée par un lien avec le produit. Par exemple, elle peut être acceptée dans le cadre d’un placement de produit pour des sous-vêtements ou un gel douche. 

Enfin, le sexisme n’est pas autorisé. Imaginons que vous faites la promotion d’un produit ménager. Vous devez vous adresser aussi bien aux femmes qu’aux hommes sans faire de différence. Ne présentez pas ce produit comme étant destiné aux “ménagères”.


4. Les publicités à destination des enfants

Si vous réalisez des placements de produits qui s’adressent aux enfants, soyez très vigilant car ceux-ci sont très encadrés. Voici 3 règles primordiales à respecter :

  • Ne pas mettre en scène des comportements qui seraient antisociaux, délictueux, choquants, dévalorisants ou encore violents.
  • Ne pas induire les enfants en erreur sur les produits qui leur sont destinés (par exemple sur la taille d’un jouet)
  • La publicité ne doit pas dévaloriser l’autorité des adultes référents soit les parents ou les professeurs

5. Les publicités réalisées avec les enfants influenceurs

Si vous devez réaliser un placement de produit en mettant en scène votre enfant, gardez en tête que cette activité est considérée comme un travail à part entière.

À partir du moment où l’image d’un enfant est utilisée, certaines règles doivent être respectées :

  • Avant de publier des photos ou vidéos de vos enfants, vous devez demander une autorisation individuelle ou un agrément auprès de l’administration.
  • Vous devez placer une partie des revenus perçus par votre enfant à la Caisse des Dépôts jusqu’à leur majorité ou leur émancipation.

6. L’écologie

Avez-vous déjà entendu parler du greenwashing ?
Ce terme définit le fait d’utiliser à tort ou d’exagérer les propriétés environnementales d’un produit.

Dans sa certification, l’ARPP donne l’exemple d’une nouvelle crème solaire qui prétend “protéger les océans”
Le problème vient de la formulation : il est impossible qu’une crème solaire protège les océans. Au mieux, elle peut avoir des propriétés qui permettent de réduire son impact sur les océans par rapport à d’autres crèmes solaires.
Ce qui n’est pas du tout la même chose ! De plus, si vous annoncez des actions ou des propriétés environnementales, celles-ci doivent reposer sur des preuves. En tant qu’influenceur professionnel, assurez-vous donc toujours d’avoir vérifié ces preuves avant d’en parler !

Faites également attention au décor dans lequel vous présentez le produit. Entreposer un produit dans un environnement très vert, végétal, naturel… peut laisser sous-entendre à vos abonnés que ce produit présente des caractéristiques écologiques. Ce qui revient à faire du greenwashing !

Vos placements de produits ne doivent pas non plus inciter au non-respect de l’environnement. Il ne faut donc pas :

  • Inciter au gaspillage ou la consommation excessive
  • Promouvoir un produit ou un comportement polluant
  • Encourager à ne pas respecter la faune et la flore
  • Dénigrer l’image des transports en commun, ou toute autre activité pouvant réduire notre impact écologique.

7. Les comportements alimentaires

Les placements de produits autour de la nourriture sont eux aussi très encadrés car ils ne doivent pas inciter à une alimentation déséquilibrée ou à de mauvais comportements alimentaires.

Pour faire la promotion d’un produit alimentaire, il y a des règles strictes à suivre, notamment sur l’aspect équilibré du repas mis en scène.
Par exemple, le Programme National Nutrition Santé considère qu’un petit-déjeuner est équilibré lorsqu’il comporte un produit céréalier, un produit fruitier et un produit laitier.
Pour promouvoir une nouvelle marque de céréales, vous devrez donc accompagner votre bol, d’un verre de lait et une orange.

De plus, vous ne devez pas promouvoir ou valoriser la consommation alimentaire excessive ou le grignotage. Ce qui implique par exemple que vous ne devez pas vous mettre en scène en train de manger devant un écran (ordinateur, télévision, tablette).


8. Les produits cosmétiques

En tant qu’influenceur professionnel, vous êtes probablement souvent amené à faire la promotion de produits cosmétiques. Et très souvent, les marques vous font parvenir un speech de vente relatant tous les bienfaits du produit. Or pour ne pas tomber dans la publicité mensongère, il est essentiel d’être vigilant !

Pour commencer, gardez toujours en tête qu’un produit cosmétique définit toute substance ou tout mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (peau, dents, cheveux, lèvres, ongles, bouche…)

Ses seules fonctions sont donc de nettoyer, parfumer, modifier l’aspect, protéger, maintenir en bon état ou corriger les odeurs corporelles.

En aucun cas, vous ne pouvez mettre en avant quelconque revendication thérapeutique ou médicale. De plus, les promesses d’un produit cosmétique doivent être fondées sur des preuves scientifiques.


9. La santé

La santé est elle aussi un sujet “touchy”. En France, la publicité des médicaments, des dispositifs médicaux, les méthodes de santé, ou encore les produits à ingérer est très strictement encadrée. Il s’agit d’un secteur particulièrement limité en termes de communication.

Vous ne pouvez communiquer que sur les indications de la notice, et toujours indiquer les mentions obligatoires comme “lire la notice”

Dans le cadre d’une collaboration avec un professionnel de santé, n’oubliez jamais que “la médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce ”.
Le professionnel de santé doit donc limiter sa prise de parole à des informations générales sur son activité professionnelle, et des informations éducatives ou sanitaires.

En cas de proposition de collaboration en lien avec la santé, nous vous conseillons de vous rapprocher de l’ARPP pour demander conseil.


10. L’alcool et le tabac

Aaah l’alcool… Il n’est pas rare de voir un influenceur professionnel faire la promotion d’une marque d’alcool, alors que c’est en fait… interdit !
Seuls les professionnels reconnus comme tels ont le droit d’en parler (sommelier, barman, chef de cuisine…)

Ces professionnels peuvent en parler mais en respectant les règles précises qui composent la loi Évin. De plus, leur audience doit être obligatoirement majeure et ils doivent toujours mentionner la phrase « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération »

La promotion du tabac (mais aussi des cigarettes électroniques) est quant à elle, totalement interdite !


11. Les jeux d’argent

Enfin, les jeux d’argent sont également un sujet à prendre avec des pincettes.
Si vous faites le choix de faire la promotion d’un jeu d’argent (quel qu’il soit), vous ne devez jamais :

  • Inciter à une pratique excessive du jeu
  • Dévaloriser la valeur du travail et de l’effort pour mettre en avant ce jeu d’argent
  • Dénigrer les personnes qui ne jouent pas
  • Inciter les mineurs à jouer

Si vous en parlez en post, vous ne devez jamais sponsoriser votre publication car seuls les opérateurs autorisés en France par l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) peuvent faire de la publicité sur les jeux d’argent.


Voici les principales règles à respecter pour s’assurer d’être un influenceur professionnel, éthique et surtout dans la légalité. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un vrai métier et que comme pour tout métier, il est indispensable de se tenir au courant des nouvelles réglementations et de les respecter. Le contraire peut coûter cher !

Chez Les Instapreneurs, nous conseillons vivement de passer la certification de l’influence responsable pour éviter les erreurs mais aussi dégager une image d’influenceur professionnel !

À savoir que : 17% des agences d’influence se déclarent prêtes à en faire une condition incontournable pour prétendre à un partenariat ! Il sera donc bientôt indispensable d’être certifié Influenceur Responsable pour pouvoir exercer pleinement ce métier. 

Vous êtes une marque et vous vous intéressez au marketing d’influence ? N’hésitez pas à consulter les 6 erreurs à éviter pour réussir vos campagnes !


Instagram va t-il redevenir Instagram ?

Instagram va t-il redevenir Instagram ?

Merci Kylie ? Le réseau social fait marche arrière !

Le sujet à controverse du moment : la nouvelle Interface Instagram !

Vous avez probablement vu passer l’image ci-dessus à de nombreuses reprises sur Instagram.
En effet, celle-ci a été partagée en masse par des millions de comptes. Notamment par de très gros comptes tels que celui de Kylie Jenner, ou encore Kim Kardashian… rien que ça !

Et le message est clair « Make Instagram, Instagram again ».

Les utilisateurs se plaignent de la nouvelle interface immersive très similaire à celle de TikTok. En effet, dans cette version la vidéo est fortement privilégiée. Ils n’apprécient pas non plus que leur feed soit composé à 70% de publications suggérées.
Les utilisateurs d’Instagram veulent tout simplement retrouver le réseau social comme ils l’ont connu à ses débuts. Une plateforme facile d’utilisation pour partager des photos avec ses amis !

Face à cette énorme vague de mécontentement de la part de ses utilisateurs et des créateurs de contenu, le réseau social n’a pas eu d’autres choix que de faire marche arrière.

En effet son CEO, Adam Mossery, a annoncé que l’ancienne interface serait de retour dans les deux prochaines semaines. Mais aussi que le nombre de publications suggérées dans le fil d’actualité serait fortement réduit.


Pourquoi Instagram réagit-il (enfin) aux plaintes de ses utilisateurs ?

Car pour la première fois les statistiques d’utilisation sont cohérentes avec les critiques. Le taux d’utilisation de la plateforme a baissé. Et le fait que cette pétition soit partagée par des stars mondialement connues contribue davantage à faire baisser ce taux.

Est-ce que vous vous souvenez quand Rihanna avait invité ses fans à boycotter SnapChat ? Ou encore que Kylie Jenner avait confié qu’elle ne se servait plus de l’application ?
Résultat : dans la même semaine, ces deux messages postés sur les réseaux sociaux ont fait respectivement chuté l’action de Snap Inc de 4% et 7%. Soit 800 millions et 1,3 milliards de dollars !
Depuis, malgré toutes ses innovations, SnapChat peine à retrouver sa place.

Instagram ne peut pas se permettre un tel bad buzz ! Il est donc certain que désormais les avis des utilisateurs seront davantage pris en compte.


Faire confiance à Instagram

Instagram a décidé d’écouter ses utilisateurs mais ne cédera pas à toutes les demandes.

Premièrement, Adam Mossery maintient sa position sur la vidéo. Il reste persuadé que la vidéo tend à remplacer la photo. Et c’est sur ce créneau que le réseau social concentrera ses efforts.

Deuxièmement, Instagram ne pourra jamais redevenir le simple réseau social de partage de photos. Il est actuellement utilisé par des millions d’entreprises qui font leur promotion grâce à la publicité ou qui utilisent Instagram Shopping. Ou encore par des créateurs de contenus qui vivent de leurs partenariats rémunérés…

Si vous nous lisez régulièrement, vous le savez aussi bien que nous. Instagram est un outil formidable pour propulser son business ou sa carrière.
Il ne faut donc pas voir tous ces changements du mauvais œil ! Instagram a tout intérêt à faciliter la vie de ceux qui lui font gagner de l’argent. Autrement dit les créateurs et les business. D’autant plus qu’Adam Mossery a également annoncé vouloir aider les petits comptes à gagner en visibilité.

Faisons confiance à Instagram ! Il est certain que chaque nouveauté a pour but premier de favoriser la visibilité et par conséquent la rentabilité !

Rester actif pendant les vacances

Rester actif pendant les vacances

Vamos a la playa… toujours avec Insta !

Découvrez les bonnes pratiques à adopter sur Instagram, pendant les vacances.

Peut-être que vous êtes déjà en vacances, ou qu’elles approchent…
Vous vous êtes probablement déjà demandé ce qu’il était préférable de faire avec votre compte Instagram pendant les vacances :
Publier toujours autant ? Publier moins ? Ou ne pas publier du tout ?

Il est courant de penser que pendant les vacances, les internautes délaissent leurs téléphones, et par conséquent que nos posts sont moins vus ou moins efficaces…

C’est en fait une idée reçue !

L’entreprise de sondages française Kantar TNS, a mené une étude pour l’entreprise Orange, en 2017. Selon cette étude “83% des français déclarent vouloir lever les yeux de leur écran en vacances mais 9 sur 10 emportent avec eux un ou plusieurs appareils.

De plus, “18% des interrogés déclarent que les réseaux sociaux leurs sont utiles en vacances” : trouver des activités à faire, des lieux à visiter, des bars et restaurants…

18% peut sembler être un pourcentage faible.
Mais il ne prend pas en compte les autres activités que les sondés peuvent réaliser depuis leurs réseaux sociaux.

Et oui, les français adorent prendre des photos et vidéos de leurs vacances ! Stories, réels, posts, chaque format est exploité pour partager leurs plus beaux clichés avec leurs amis.
Pour partager leurs vacances mais aussi pour suivre celles de leurs amis, ils se connectent quotidiennement sur leurs réseaux sociaux.

De plus, depuis ces deux dernières années, un nouveau facteur est entré en compte dans l’utilisation de notre smartphone et des réseaux sociaux : le télétravail !
Le Covid est passé par là, et la déconnexion se fait de plus en plus rare.
Il n’est donc pas étonnant que, même en vacances, les français allument leurs smartphones pour checker leurs mails, leurs WhatsApp ou leurs DM Instagram et Facebook.

Alors pourquoi faut-il rester actif et surtout de quelle manière ? C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article !


Pourquoi rester actif sur Instagram pendant les vacances ?

Car si vous êtes en vacances, votre communauté ne l’est pas forcément

Les questions laissées sans réponses

Pendant votre absence, votre communauté aura peut-être des questions à vous poser qui ne peuvent pas attendre deux ou trois semaines.
Laisser ces questions en suspens revient à prendre le risque de passer à côté d’une vente. Et oui ! À moins que votre prospect ne soit intéressé uniquement par votre produit, si vous ne lui répondez pas il ira chercher sa réponse chez votre concurrent.
Ce serait dommage !

La E-reputation

Vos abonnés vont peut-être également vous laisser des avis qu’il ne faut pas laisser sans réponse. Si par exemple vous recevez un avis négatif et que vous le laissez traîner sans y répondre, cela peut véhiculer une mauvaise image !

En répondant à vos avis clients vous montrez que vous êtes à l’écoute et que leur satisfaction est votre priorité. Cela vous permet de créer du lien, et ainsi d’augmenter la confiance et la proximité avec votre clientèle !

La perte d’engagement

Vos abonnés, très friands de vos contenus, seront peut-être tout simplement frustrés de n’avoir aucune nouvelle de votre part pendant si longtemps !
Vous l’avez compris, s’absenter trop longtemps sur les réseaux sociaux n’est jamais très bien perçu par votre communauté.
De plus, durant cette période votre taux d’engagement baisse fortement. Votre retour sur les réseaux sociaux sera donc susceptible d’être compliqué, avec une visibilité fortement réduite !

Pour plus de tips sur le taux d’engagement, n’hésitez pas à consulter notre article « taux d’engagement : comment l’augmenter ? »


Comment partir en vacances sans prendre de risque ?

Prévenir que vous serez moins présent

Pour commencer, il est indispensable de prévenir votre communauté de vos vacances. Car cela pourrait justifier votre délai de réponse plus long, par exemple. 

Toutefois, rassurez-les !

Signaler que vous ne lâchez pas complètement le navire, ou que vous mettez quelqu’un d’autre à la barre pendant une courte période. Même si cela n’est pas vrai !

Ainsi, ils seront rassurés sur le fait qu’en cas de question ou requête, ils obtiendront une réponse. Et cela expliquera pourquoi vous continuez à publier des posts Instagram mais que vous n’apparaissez pas vraiment en stories.

Anticiper pour gagner du temps

Publier en été ne veut surtout pas dire ne pas prendre de vacances !

Si vous voulez profiter pleinement sans vous prendre la tête avec vos posts, pensez à les imaginer et les programmer à l’avance !

Un calendrier éditorial bien construit permet de gagner beaucoup de temps, d’éviter les coups de stress et de publier un peu n’importe quoi à la dernière minute. 

Quant à la publication de vos posts, vous avez deux solutions : 

  • Préparer vos posts en brouillon dans Facebook Creator (visuel/vidéo + légende) et les publier manuellement aux horaires que vous souhaitez
  • Préparer vos posts et les programmer dans votre Business Manager Facebook 

Adapter le contenu et le discours

En été, on a envie de fraîcheur ! Et de simplicité.

Si d’habitude vous postez sur des sujets plutôt sérieux, en saison estivale il est conseillé d’adopter un ton plus léger, plus fun, plus joyeux !

N’oubliez pas qu’en vacances, votre audience a le temps. Elle sera donc disposée à consulter plus longtemps vos contenus. Vous pouvez donc proposer des formats que vous n’osez pas d’habitude !

Pensez à des formats un peu plus longs, ou plus originaux ! Des interviews, des mini-séries de vidéos, ou encore des quizz !

On adore en faire dans les magazines sur la plage, alors pourquoi pas sur Insta ?!

Fidéliser mais pas vendre

Il faut bien garder à l’esprit qu’en été la quasi-totalité du budget est consacré aux vacances, les internautes sont peu disposés à dépenser. 

Ce n’est donc pas le moment d’utiliser les réseaux sociaux pour vendre nos produits et services, mais plutôt pour améliorer notre taux d’engagement, la qualité de notre relation client et la diversité de nos contenus.

Proposez donc des contenus qui ont pour seul objectif de divertir, enseigner ou encore partager. Vous verrez ainsi votre taux d’engagement se renforcer ! Une bonne façon de préparer la rentrée et vos éventuelles promotions. 

Adopter des réflexes de cybersécurité

Pour éviter les mauvaises surprises à votre retour de vacances, quelques gestes sont à mettre en place avant votre départ.

Pour commencer, enregistrez toutes vos données sur un disque dur externe que vous laissez chez vous et également sur votre Cloud ou Drive. Croyez-nous cette toute petite précaution vous évitera la catastrophe en cas de perte ou de vol de votre matériel informatique pendant les vacances ! 

Ensuite, réinitialisez tous vos mots de passe importants (boîte mail, réseaux sociaux, etc). Optez pour des mots de passe complexes. Et instaurez la double identification quand cela est possible, pour éviter les tentatives de hacking.


Taux d’engagement : comment l’augmenter ?

Taux d’engagement : comment l’augmenter ?

Comment augmenter le taux d’engagement sur vos posts Instagram ?

Découvrez nos 8 astuces rapides et faciles à mettre en place pour augmenter le taux d’engagement sur vos posts !

Petit rappel avant de commencer. Le taux d’engagement est le taux d’interactions sur un de vos posts par rapport à votre nombre d’abonnés. Une interaction peut-être un enregistrement, un like, un commentaire…

Le taux d’engagement n’est jamais très élevé, il se situe en moyenne entre 0,5% et 0,9%. Lorsque ce dernier dépasse les 1%, on peut considérer qu’il est bon.
Mais attention, plus l’audience est grande, plus il est difficile d’avoir un taux élevé ! C’est ce que l’on appelle le principe de dilution.

Voyons donc comment booster votre taux d’engagement !


Astuce n°1 : utiliser un format performant 

Hubspot l’incontournable société spécialisée dans l’inbound marketing, a réalisé un classement des types de posts les plus engageants.

Le podium se compose sans surprise de la vidéo à la première place. Suivi par le carrousel en deuxième place et enfin la photo en troisième place. 

Et ce n’est pas du tout étonnant ! Lorsqu’un utilisateur regarde une vidéo, ou un carrousel qui l’oblige à swiper pour voir la suite, son attention est retenue plus longtemps que sur une simple photo.

L’algorithme d’Instagram prend en compte cette information. Il comprend que cette publication suscite de l’intérêt chez les utilisateurs, et augmente par conséquent sa visibilité. 

N’hésitez donc pas à vous lancer dans des carrousels, que ce soit des photos, ou des infographies. Vous pouvez les réaliser facilement sur Canva même si vous n’êtes pas graphiste ! 

Essayez également de créer des petites vidéos courtes ou des Réels. Cela peut faire peur quand nous ne sommes pas vidéaste ou monteur professionnel. Mais n’oubliez pas que si autant de comptes le fond c’est que ce n’est pas sorcier et surtout que … c’est en faisant qu’on apprend !


Astuce n°2 : toujours miser sur la qualité

Instagram étant basé sur l’image, la qualité visuelle est un critère indispensable au succès de votre compte. 

Mais ce n’est pas tout ! Depuis pas loin de trois ans, Instagram prend un gros tournant vers la vidéo. Là où la qualité sonore doit être doit également impeccable. 

On s’interdit donc de publier des photos floues (sauf si c’est une volonté artistique). Et d’utiliser des filtres qui viennent dégrader la qualité d’une photo ou d’une vidéo et ce même en story !

Attention également à la qualité du son des vidéos qui a un pouvoir décisif sur le temps de visionnage. On évite donc les vidéos au son approximatif et désagréable. Quitte à investir dans un micro cravate peu coûteux. Cela donnera tout de suite un air plus professionnel à vos vidéos !

Et enfin on mise également sur la qualité orthographique ! Même si les légendes sont souvent courtes, on ne néglige pas cette partie là pour autant. Au risque de dégager une image peu professionnelle. Personne n’aime lire un texte bourré de fautes d’orthographe, non ?


Astuce n°3 : bien choisir les hashtags

Ajouter des hashtags de niche ou populaires, créer son hashtags de marque… les hashtags sont des outils puissants à ne surtout pas choisir au hasard !

Mais nous savons que, aussi utiles soient-ils, il est difficile pour les utilisateurs d’Instagram de bien comprendre leur fonctionnement. Et de s’en servir à bon escient. Ils sont la bête noire de nombreux Instapreneurs !

On vous explique tout dans notre super guide gratuit sur l’utilisation des hashtags !

N’hésitez pas à le télécharger. 

TÉLÉCHARGER LE GUIDE 


Astuce n°4 : ajouter une localisation

Voici une petite astuce toute simple ! Ajouter un lieu à votre publication permet d’être visible par les internautes qui font des recherches par localisation.

Cela lui permettra également d’être visible sur la durée !

Par exemple : chercher Paris dans votre barre de recherche, et vous trouverez toutes les publications qui y sont rattachées ! 

Au passage, vous en apprenez un peu plus sur vous à vos abonnés. Ils apprennent à mieux vous connaître, peuvent s’identifier et s’attacher un peu plus à vous !


Astuce n°5 : identifier d’autres comptes

Toujours selon une étude de notre cher Hubspot : les posts qui mentionnent 2 utilisateurs sont ceux qui rassemblent le plus de likes et de commentaires !

N’hésitez donc pas à identifier vos collaborateurs ou encore les marques en lien avec le post.

Par exemple : vous publiez une photo de vous en buvant une tasse de thé, identifiez votre marque préférée ! Vous postez une photo d’un évènement (concert, festival…) identifiez le festival et l’artiste qui jouait à ce moment-là. 

De plus, avec la fonctionnalité “collab” vous pouvez même publier des posts partagés avec un autre compte. Et c’est formidable ! Vous diffusez ainsi votre post auprès de votre communauté mais aussi auprès de celle du compte avec qui vous collaborez. Plus de visibilité, plus d’engagement, plus de ventes… bingo !


Astuce n°6 : créer de l’interaction sur le visuel

N’hésitez pas à inciter votre communauté à réagir !

Vous pouvez, par exemple, ajouter une slide pour lui rappeler d’interagir. Que si elle a aimé le post, elle peut liker, enregistrer, partager ou commenter.

Vous pouvez également poser une question ouverte qui générera des commentaires. 

Pensez à annoncer et faire le rappel en story des posts que vous publiez. Profitez-en pour poser une question à votre communauté : ont-ils vu le post ? Ont-ils aimé le post ?

Enfin, si vous êtes une marque et que vous avez la possibilité de vendre depuis Instagram. N’hésitez pas à taguer vos produits ! C’est un appel à l’action efficace. Vous renvoyez vers votre boutique Instagram Shopping et votre site, et le clic de vos abonnés augmente votre taux d’engagement !


Astuce n°7 : travailler vos légendes

Trop courtes ou trop longues, les légendes de post Instagram ne sont pas toujours bien maîtrisées. 

Il faut partir du principe qu’en général la légende doit être courte et efficace. 

Mais ce n’est pas une règle absolue ! Certains comptes sont appréciés pour leurs légendes très détaillées, à la manière du microblogging. 

Peu importe sa taille, n’hésitez pas à vous servir d’une base d’écriture. Comme celle de la méthode AIDA pour écrire des légendes engageantes. 

AIDA = 

Attention :

Utilisez des images fortes, des accroches et phrases puissantes pour attirer le regard de vos abonnés. Et leur donner envie de s’arrêter sur le post et lire la légende

Intérêt : vos abonnés se sont arrêtés sur le message. L’enjeu est désormais de leur donner envie de vous consacrer encore un peu de temps pour aller plus loin. Essayez donc de créer une connexion entre le message/votre post et le besoin ou la motivation de votre cible. 

Désir :

Cette étape s’applique davantage lorsque vous souhaitez faire la promotion d’un produit. Le vôtre ou celui d’une marque partenaire par exemple.  Votre objectif est de développer l’envie de vos abonnés de posséder le produit, de l’utiliser…

Action : il s’agit de la phase ultime de votre légende. Provoquer le passage à l’action, déclencher un like, un commentaire, un enregistrement, un passage…

Pour provoquer l’action vous pouvez par exemple, utilisez les très célèbres : tague un ami qui… enregistre ce post si tu… toi aussi tu es pareil ? quel est ton … préféré ? 


Astuce n°8 : choisir le moment avec le meilleur taux d’engagement

Enfin, il faut publier au bon timing. Et oui, l’heure de publication joue un rôle majeur dans le succès d’un post ! Pourtant cet élément est souvent source de nombreuses questions de la part des Instapreneurs. 

Quand faut-il publier ? Quel jour ? À quelle heure ? Combien de fois par semaine ?

La plage horaire généralement recommandée, celle où le taux d’engagement est généralement élevé, serait entre 18h et 20h.

Mais il y a un grand MAIS ! Chaque audience est différente. Votre audience ne se lève peut-être pas à la même heure, ou ne travaille pas les mêmes jours…

C’est donc à vous d’analyser votre audience, de faire des tests en publiant à des heures et des jours différents. Vous pourrez ensuite choisir ceux qui sont les plus performants !

Toutefois nous vous conseillons fortement de ne pas publier de post tous les jours. Si votre audience ne se connecte pas chaque jour, elle risque de manquer certaines de vos publications, ce serait dommage ! Cela vous demande une grande charge de production de contenu qui finalement ne sera pas exploitée à sa juste valeur !