Logo Instapreneurs
Logo Instapreneurs

Être appelé

Masterclass

Storytelling : un atout majeur pour votre branding

31 Mai 2022 | Branding

Pourquoi et comment construire votre storytelling ?

Découvrez les 6 règles à respecter pour réussir votre storytelling et valoriser votre image de marque.


Qu’est ce que le storytelling ?

Le storytelling consiste à utiliser une histoire pour capter et susciter l’émotion.
C’est personnifier la marque pour la rendre plus vivante et accessible grâce à une histoire.

Son objectif est de créer de l’engagement, et créer l’envie par le récit.

Petite devinette ! Connaissez-vous le point commun entre Apple et Coca-Cola ? C’est la force de leur storytelling bien sûr !

Depuis toujours, les marques construisent des récits basés sur des anecdotes plus ou moins romancées. Afin de convaincre leur clientèle de l’intérêt de leurs produits ou de développer un lien émotionnel avec elle.

Apple et Coca-cola ne vendent pas des téléphones ou des sodas. Ces deux marques vendent des histoires, des moments de vie.
Dans leur communication, les deux marques ne parlent que très peu des caractéristiques techniques ou gustatives de leurs produits.
Elles font le choix de vous raconter ce qu’il va se passer au moment où vous allez utiliser le produit. Vous allez vous rafraîchir, rire entre amis, danser, jouer, capturer un coucher de soleil, immortaliser un instant de vie…

Elles communiquent sur l’origine de leur marque, inventent des légendes autour de leurs produits…

Et c’est justement la clé de leur succès !

Nous connaissons tous la fameuse histoire qui raconte qu’Apple aurait été créé dans le garage de Steve Jobs !
Pourquoi connaissons nous ce détail ? Parce qu’il est l’un des éléments principaux de storytelling d’Apple. La marque a fait le choix de le communiquer au monde entier, pour humaniser la marque.

Dans un autre genre, Coca-Cola sait nous raconter des histoires.
Dans les années 30, la marque était face à un problème majeur : la boisson ne se vendait pas en hiver. Pour remédier à ce problème, la marque s’est approprié l’image du père Noël, en le représentant aux couleurs de Coca-Cola.
C’est ainsi que l’image du Père Noël que nous connaissons. Celui avec son gros ventre, sa barbe blanche et son grand manteau rouge, est rentré dans notre tête à tous !

Vous avez compris l’idée ! Le storytelling doit faire rêver, voyager, donner de l’espoir à vos clients…

Il a pour mission de raconter le “pourquoi” de votre compte Instagram et/ou de vos produits au travers d’une histoire.
Votre audience adhérera, se reconnaîtra et vos liens seront renforcés.

Ce n’est pas un exercice difficile, mais il doit être réalisé à la perfection pour ne pas sonner faux.

Voyons donc les 6 règles à respecter pour réussir son storytelling !


Règle n°1 : raconter une histoire à la manière des contes pour enfant

Hubspot l’incontournable société spécialisée dans l’inbound marketing, a réalisé un classement des types de posts les plus engageants.

Il existe une trame simple qui a fait ses preuves en termes de storytelling.

Un storytelling bien construit suit toujours le même schéma actanciel, en s’inspirant des histoires de nos héros préférés.

Cette trame pourrait être assimilée au « voyage » ou au chemin parcouru par un personnage principal, un héros ou une héroïne.

Ce modèle de storytelling est d’ailleurs très exploité dans le monde du cinéma et de la télévision. Pour capter l’attention et émouvoir les spectateurs. Mais ce « voyage du héros » est également très utilisé en marketing et en publicité.

Il se décompose en 4 étapes précises. Nous allons les voir en détails en prenant pour exemple le storytelling des Instapreneurs.

ÉTAPE 1 : la quête

La quête est véritablement l’élément qui va donner son sens à votre histoire. En allant au bout de sa quête, votre héros s’accomplira pleinement.

Mais attention, au commencement, il est tout sauf un héros ! C’est une personne quelconque, Monsieur ou Madame Tout-le-monde. Avec ses forces et ses faiblesses, mais qui dispose d’un potentiel qu’il ignore.

L’exemple des InstaPreneurs :

“Il y a quelques années, j’ai commencé à créer des bijoux et à poster des photos sur Instagram.
Mon petit commerce remportait un franc succès, et des influenceuses portaient mes créations et en parlaient sur leurs réseaux.
Petit à petit, j’ai commencé à poster des photos plus personnelles, montrer mon quotidien, et un peu moins mes créations.
Ma communauté s’est étendue davantage, et j’ai décroché mes premiers partenariats.
J’avais de plus en plus envie de vivre de mon activité sur Instagram.”

ÉTAPE 2 : L’élément perturbateur

Tout d’un coup arrive un élément perturbateur qui vient gêner le quotidien plutôt tranquille du héros.

C’est une chose inattendue à laquelle il n’était pas préparé. Elle commence à prendre de la place. À remettre en cause son modèle et vient se placer en travers de sa quête.

Le héros devient mal à l’aise avec ce qui se passe face à lui et en lui. A ce stade-là, il est tiraillé.

L’exemple des Instapreneurs :

“Sauf que je n’arrivais pas encore à vivre de mon activité sur Instagram. J’ai donc dû trouver un travail alimentaire.
J’ai pris un job de commerciale pour une marque de parquet haut de gamme.
Je m’organisais au mieux pour être performante au travail et continuer à alimenter mon compte en même temps.
Mais 2 évènements se sont produits et ont fait basculer cet équilibre :
Une agence d’influenceurs m’a contactée pour participer à un voyage presse à Barcelone, mais ma responsable a refusé mes congés. Je suis donc passée à côté d’une opportunité fantastique…
Puis quelques mois plus tard, le jour de Noël, j’ai demandé
à partir une heure plus tôt. Pour prendre le dernier train pour rejoindre ma famille à Paris, elle a refusé également.
J’ai donc passé Noël seule.”

ÉTAPE 3 : La résolution

Le héros est en plein travail d’acception pour surmonter son problème.

C’est alors, une personne (mentor, ou sage), un déclic ou une solution se présente à lui.

Ce conseiller ou cette solution est exactement ce que cherchait le héros. Cela va changer le cours de son histoire.
C’est à ce moment-là qu’intervient votre produit, votre marque, votre contenu. Autrement dit la solution !

L’exemple des InstaPreneurs :

“Le 26 décembre, 2 jours après l’événement de Noël, j’ai posé ma démission. J’avais pris ma décision, je ne voulais plus subir ça !
Quelques semaines après, j’ai vu passer les photos sur Instagram de l’événement presse où j’aurai dû être
. Et il s’est passé un vrai déclic dans ma tête. À cet exact instant, j’ai pris une décision qui allait changé ma vie :
J’ai décidé de me retrousser les manches
. Et tout mettre en oeuvre pour développer mon activité sur Instagram et d’arriver à en vivre. Quoi qu’il en coûte !”

ÉTAPE 4 : La suite de l’histoire

Après avoir eu un déclic, s’être bâti un mental de « conquérant ». Et après avoir établi un plan, le héros va mener sa quête à bien.

N’oubliez pas que la plupart des gens aiment les histoires qui se terminent bien. Ils souhaitent voir le protagoniste s’en sortir à la fin !

L’exemple des InstaPreneurs :

“C’est ce que j’ai fait et j’ai réussi !
J’ai donc pu tirer une multitude d’enseignements
pour devenir plus performante et arriver à vivre de mon activité sur Instagram.
J’ai ainsi imaginé la méthode ICCP (Identité / Contenu / Croissance / Professionnalisation)
Grâce à cette méthode et à ma détermination, je suis devenue influenceuse professionnelle et même cheffe d’entreprise !
Et oui, c’est grâce à toute l’expérience que j’ai acquise et à ma communauté grandissant
e. Et que j’ai transformé cette méthode en formation. C’est ainsi qu’est née la formation InstaPreneur PRO que je vous propose !”

Pour construire votre storytelling, il ne vous reste plus qu’à suivre cet enchaînement d’évènements. À vous d’écrire l’histoire de votre marque, son commencement, son déclic et son achèvement.

Attention cependant à respecter les 5 petites règles suivantes pour ne pas faire de faux pas.


Règle n°2 : soyez concis

Ne racontez pas des choses qui pourraient, vous-même, vous ennuyer.

Chaque détail doit servir à illustrer un élément important de votre histoire. Ne délivrez pas trop d’informations pour ne pas perdre ton lecteur.

Gardez en tête que la brièveté des phrases donne du rythme et ajoute un effet dramatique. Pensez également à faire des pauses. Vous laissez la possibilité à votre lecteur de ressentir ce que vous êtes en train de lui raconter.


Règle n°3 : soyez sincère

N’embélissez pas trop ! Tout le monde aime les belles histoires.

Mais si celles-ci sont montées de toute pièce l’effet ne sera pas le même.

Vous pouvez romancer légèrement certains aspects, mais ne tombez pas dans l’excès. Restez le plus proche possible de la réalité pour pouvoir communiquer les émotions à vos followers plus facilement.

Exprimez-vous de manière naturelle, écrivez de la même manière que vous parlez (en restant correct, bien sûr !) Plus un récit est authentique, plus on se sent proche de son conteur.


Règle n°4 : servez vous de l’image ou de la vidéo pour donner vie à votre storytelling

En vidéo ou en photo, contrairement à l’écrit, de nombreux outils sont disponibles. Grâce à la voix, les lumières, les couleurs, les ambiances…

Vous pouvez faire ressentir plus intensément l’émotion contenue dans votre storytelling.
Tous ces éléments vous aideront à ancrer plus profondément votre histoire dans la tête de vos abonnés.


Règle n°5 : utiliser un vocabulaire adapté

Vous connaissez très bien votre sujet. Sans vous en rendre compte, vous pouvez parfois utiliser des mots qui sont propres à votre métier. Par conséquent, ces mots ne seront pas maîtrisés, compris et maîtrisés par le grand public !
Utilisez donc des mots simples. Si vous avez besoin de vous servir de vocabulaire spécifique, n’hésitez pas à expliquer les termes !

Par exemple :
En vous rendant sur le site d’Apple, vous pourrez constater que le vocabulaire choisi est simple.
La marque s’exprime volontairement de manière concrète. Grâce à la simplicité du langage, le lecteur peut imaginer et se représenter ce qu’il est en train de lire.

“Ceramic Shield, plus résistant que le verre de n’importe quel smartphone.” Ou encore “une puce d’une étourdissante rapidité qui rend tous ces exploits possibles.”
La marque ne nous embarrasse pas avec des détails techniques. Elle nous explique juste ce que l’on va obtenir en se procurant le dernier iPhone.


Règle n°6 : valoriser vos erreurs

L’atout du storytelling !

Un bon storytelling permet souvent de mettre en lumière vos erreurs. Et ainsi montrer que vous avez réussi à les surmonter et vous améliorer.

Ce processus humanise votre marque, votre personnage, et le rapproche de votre communauté.

Vous montrez ainsi qu’on ne réussit pas sans se tromper et vous véhiculez un message d’espoir !

Alors n’hésitez pas à parler du parcours de votre marque sous toutes les coutures !


Où raconter son storytelling ?

Le storytelling peut-être exploité sous tous les formats !
Grâce à des spots TV à la manière d’un court métrage tels que ceux de Johnnie Walker. Ou encore sous forme de récit sur votre blog ou site Internet.

N’hésitez pas à également à l’exploiter sur vos réseaux sociaux ! Des posts de ce type ont tendance à faire réagir votre communauté. Et par conséquent augmenter votre taux d’engagement ! (d’autres astuces pour augmenter votre taux d’engagement, sur notre post Taux d’engagement : comment l’augmenter ?)


Suivez nous !

Envie de découvrir plus d’articles ?

Ces articles devraient aussi vous intéresser

Instagram va t-il redevenir Instagram ?

Instagram va t-il redevenir Instagram ?

Merci Kylie ? Le réseau social fait marche arrière ! Le sujet à controverse du moment : la nouvelle Interface Instagram ! Vous avez probablement vu passer l’image ci-dessus à de nombreuses reprises sur Instagram.En effet, celle-ci a été partagée en masse par des...

Rester actif pendant les vacances

Rester actif pendant les vacances

Vamos a la playa… toujours avec Insta ! Découvrez les bonnes pratiques à adopter sur Instagram, pendant les vacances. Peut-être que vous êtes déjà en vacances, ou qu’elles approchent…Vous vous êtes probablement déjà demandé ce qu’il était préférable de faire avec...